Coeur de freesia

Un peu de couture (Citronille, c'est dimanche, Tilda), mais surtout beaucoup de broderie : traditionnelle, stumpwork, art textile, peinture à l'aiguille (passé empiétant), perles etc !!

04 février 2010

Le film hydrosoluble

A la demande de certaines d'entre vous, voici quelques infos complémentaires concernant le film hydrosoluble.

avalon_ultra

(image trouvée sur Internet)

Il s'agit d'un film plastique souple, qui me fait penser aux capuches plastiques que certaines vieilles dames se mettent sur la tête pour protéger la mise-en-pli quand il pleut ;-)

Son utilisation première est de faciliter la broderie-machine sur des supports pelucheux, comme le tissu-éponge. On le place sur le dessus de l'éponge, et ainsi les bouclettes ne remontent pas, et ne s'emmêlent pas dans la machine. Lorsque la broderie est terminée, il suffit de plonger l'ouvrage dans l'eau, et le film plastique fond ! Autre exemple : la broderie Richelieu à la machine.

Certaines s'en servent aussi pour la broderie créative, avec utilisation de fibres diverses. Prenez un tissu de fond, posez dessus de fibres diverses, de la laine, des rubans, etc... pour créer un décor harmonieux. Ensuite vous posez le film par dessus, et avec la machine à coudre, réalisez des piqûres sur l'ensemble du tissu. Une fois terminé, passez le tout dans l'eau. Le film fond, et les fibres restent cousues sur le tissu. On peut aussi imaginer que le tissu du fond, c'est aussi de l'hydrosoluble : un exemple ici et le résultat .

Mais le film hydrosoluble sert aussi pour le stumpwork. En effet, il existe une technique qui se rapproche de l'appliqué, sauf que les pièces ne sont pas cousues au support tissu. C'est le cas de la fleur de camélia.

Pour la réaliser, j'ai d'abord tracé les pétales sur de la viseline thermocollante légère, puis les ai appliqué sur le tissu rose. J'ai découpé chaque pétale, mais pour éviter que ça s'effiloche, il faut bien que je sécurise le pourtour, par un petit point de feston espacé, comme je l'aurais fait pour un appliqué sur tissu. C'est là qu'intervient le film hydrosoluble.

di_van_niekerk0001
Image extraite du livre de Di Van Niekerk

Je le monte sur un petit tambour. Puis je colle légèrement mes pétales sur le film avec un bâton de colle et je peux ainsi faire le tour au point de feston facilement. Une fois tous les pétales terminés, je mets l'ensemble quelques secondes dans l'eau. Et hop ! Mes pétales sont nickels. De plus, en séchant les pétales vont prendre une légère rigidité qui leur confère un certain maintien.

Il n'y a pas longtemps, j'ai pu lire un article sur son utilisation sur le site "Plays with needles", où Susan nous montre comment elle a réalisé ces petits papillons, autrement (et plus rapidement !) qu'avec le traditionnel fil de fer et point de feston serré.

Personnellement, j'ai acheté le mien sur ebay, pour 1,30 € le mètre + les frais de port. A ce prix là, je n'avais aucune envie de m'embêter à trouver une mercerie susceptible d'en avoir.

J'espère que ces infos vous ont servi !

verafleursBonne soirée !

Posté par Coeur de freesia à 18:04 - Broderie : sujets divers - Commentaires [13] - Permalien [#]

Commentaires sur Le film hydrosoluble

    Merci de nous faire découvrir cette technique très pratique ....

    Posté par Zonzon, 04 février 2010 à 18:24 | | Répondre
  • Merci pour les liens et tes explications. J'ai utilisé de l'hydrosoluble pour réaliser mon écorce aux papillons, c'est génial !
    Bonne soirée.

    Posté par Asphodèle, 04 février 2010 à 18:39 | | Répondre
  • MERCI!

    Je connaissais ce matériel, mais je ne savais pas où l'acheter. Ici au Portugal, impossible de le trouver! Bisous.

    Posté par helena, 04 février 2010 à 20:13 | | Répondre
  • Merci, Elena.
    I read Susan too. For long I want to try it...

    Posté par méri, 04 février 2010 à 20:18 | | Répondre
  • C'est extra tes explications. Prochain travail, il faudrait bien que j'essaie. Cela parait tres pratique.
    Merci mille fois Elena

    Posté par maryse, 04 février 2010 à 20:58 | | Répondre
  • De l'amidon moderne en fait (et à sec) plus facile pour la broderie.

    Posté par mandinette, 04 février 2010 à 22:50 | | Répondre
  • On parle de toi là:

    http://avomeri.wordpress.com/page/2/

    Et merci pour ton astuce

    Posté par isa, 04 février 2010 à 22:51 | | Répondre
  • Enorme MERCI,tu es géniale !!! et d'une grande gentillesse ! je vais allez voir tout ce que tu nous donnes !!
    merci, bisous

    Posté par mimi83, 05 février 2010 à 12:51 | | Répondre
  • et bien, voici une technique et un produit que je ne connaissais pas... et tu as l'air de très bien t'en servir!!!

    Posté par annabelle, 05 février 2010 à 13:20 | | Répondre
  • Voila une bonne idée. J'en avais entendu parler, mais ça me semblait terriblement compliqué. Les serviettes éponges n'ont qu'à bien se tenir !!!
    Bises

    Posté par Catherine, 05 février 2010 à 13:41 | | Répondre
  • merci pour tes explications!!!!
    quel boulot tout de meme
    chapeau a toi

    Posté par kaki, 05 février 2010 à 13:55 | | Répondre
  • Merci du tuyau . J'ai commandé 5 feuilles sur ebay mais il faut se dépêcher ...!Je vais apprendre ta technique à mon club de Mamies

    Posté par Piroulette, 08 février 2010 à 21:47 | | Répondre
  • L'article n'est pas récent mais quel bonheur de l'avoir trouvé. Je ne savais pas comment (exactement) on faisait pour s'en servir, et là, j'ai toutes mes réponses.
    Je te remercie beaucoup de partager les infos peut-être en reste t-il chez Ebay sinon j'achèterais en mercerie
    Bisdous

    Posté par Dane, 05 août 2015 à 08:55 | | Répondre
Nouveau commentaire